SamplTV

2003-2004

Le flux télévisuel est pris en tant que potentiel, un potentiel d’images, de mouvements et de signes. Le processus y extrait, de façon automatisée et en temps réel, toutes les parties d’images qui ont changé lors de la diffusion de l’émission télévisuelle. Il les capture et les redistribue ensuite de façon spatio-temporelle sur une boucle de vingt-quatre images. En l’exposant au spectateur image par image, il agit ainsi sur la diffusion elle-même, en gardant en mémoire et en présentant potentiellement plusieurs fois chaque fragment d’image.

L’esprit hypnotisé s’habitue aux fragments, voire les attend et tente de les recomposer. Mais cet effet recherché de rémanence n’empêche pas un effacement progressif de la configuration. Car chaque fragment additionné à la boucle est présent et répété jusqu’à ce qu’un autre le recouvre et ainsi de suite jusqu’à sa disparition et son oubli.

Lambeaux est le prolongement de ce travail.

Exposée lors de :

  • 2005 Dipsomania, Les abattoirs – Toulouse, France
  • 2006 25th Viper : International Film, Video & New Media Festival, Galerie [plug.in], Bale, Suisse
[vc_masonry_media_grid element_width="6" gap="25" grid_id="vc_gid:1478419636775-366803e5-e21b-1" include="2186,2184,2183"]

Installation à la galerie plug[in] – Viper Festival, Bâle, Suisse le 18 mars 2006